Qui-suis-je ?

Samuel, 26 ans, passionné de généalogie depuis mon plus jeune âge !

Ma passion pour la généalogie !

La généalogie fait partie intégrante de ma vie depuis mes 10/12 ans. Du simple passe-temps à mes débuts, cela est vite devenu une passion et quelque chose d’incontournable dans ma vie au même titre que le sport pouvait l’être également pour moi. Mon attrait pour la généalogie est venu progressivement et de manière totalement naturelle. Plusieurs raisons y ont notamment contribuées :

– J’ai toujours aimé l’histoire, la culture et le patrimoine.

– Mon grand-père sorti de l’assistance publique était en quête d’identité

– Ma famille parlait librement de mes ancêtres en me montrant notamment actes et photos anciennes

– J’ai été élevé dans un environnement où la famille a une place fondamentale

– J’ai toujours été curieux de découvrir et comprendre les choses

De mes débuts à aujourd’hui !

Pour débuter ma généalogie, il m’a fallu obtenir les informations de bases concernant mes ancêtres proches. Pour cela, j’ai beaucoup échangé avec les membres de ma famille  mais aussi consulté les papiers de famille dont certains datent des années 1880 – 1900. Parmi ces papiers, j’ai trouvé des livrets de famille (très utiles pour remonter les premières générations), des livrets militaires, des actes notariés, diplômes, et actes en tout genre.

La fréquentation des mairies

Une fois les premières générations connues précisément j’ai commencé à fréquenter les mairies (et les archives de l’état civil) pour élargir mes recherches. Bien des fois, mes parents et grands-parents m’ont conduit dans les mairies des alentours. Je me rappelle encore d’une fois où mon grand-père demande à consulter l’état civil d’une petite commune. La secrétaire de mairie, lui répond : « Vous faîtes des recherches sur votre famille ? » Mon grand-père lui répondit que non que c’était pour son petit-fils.

Les archives départementales

Puis avec les années et la démocratisation d’internet, j’ai poursuivi mes recherches directement en ligne (état civil et actes paroissiaux principalement) avant de me rendre en personne dans les différents sites d’archives du département. Mes visites aux archives départementales m’ont permis d’avoir accès à des sources fondamentales pour retracer la vie de mes ancêtres (archives notariales, judiciaires, fiscales, et pleins d’autres, …). Avec le temps et à force de volonté, j’ai pu retrouvé des papiers hypers importants à mes yeux dont les dossiers de placement de mon grand-père et de mon arrière-grand-mère. Franchement quelle mine d’or et que d’émotions en feuilletant ces dossiers (relevés de notes, lettres manuscrites très touchantes, …)

L’écriture, la cousinade

Enfin depuis quelques années je rédige l’histoire de ma famille à travers le contexte et l’environnement de l’époque. En 2018, j’ai également organisé une cousinade dont je suis très fier. C’est une chose qui me tenait à cœur d’accomplir pour mon grand-père malheureusement décédé trop tôt pour y pouvoir participer.

dolor odio felis sit facilisis ut
Share This